info-bw logo
Info>>lux >> Pays >> Belgique >> Wallonie >> Liège >> Actualitè Province de Liège >> Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos

‘CRITERIUM JEAN-LOUIS DUMONT 2023 à Waremme région de Liège’ :

Cédric De Cecco comme à l’entrainement en D4, Kevin Humblet « comme d’habitude » en D1-2-3, Victoires pour Laurent Detal (PH) et Benny Heymans (SR) en « Histo » !

125 équipages ont participé ce dimanche, au Critérium Jean-Louis Dumont, septième manche du championnat ASAF-FWB des rallyes. Une édition rendue délicate par les fortes pluies ayant précédé le rallye mais qui n’ont pas empêché Cédric de Cecco (D4) d’ajouter son nom une 2ème fois au palmarès de l’épreuve alors que Kevin Humblet signait sa 4ème victoire sur ses terres en D1-2-3. Dauphin de celui-ci, Julien Delleuse pouvait savourer son 5ème titre communautaire dans la discipline !

Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos
Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos

A l’heure de tirer les bilans, c’est avant tout la satisfaction qui prévalait du côté des organisateurs, avec un important bémol tout de même : « Sportivement nous avons vécu une belle 40ème édition de notre épreuve et, même si pour nous cela en faisait 25 de moins qu’en 2022, nous pouvons être heureux des 125 participants enregistrés au départ, surtout au vu de ce qui se passe ailleurs. Le public s’est aussi très bien comporté, hormis quelques débordements au niveau d’une buvette et pour lesquels nous avons dû faire intervenir les stewards afin de rétablir la sécurité. Un point m’a tout de même procuré du mécontentement : l’inconscience de certains concurrents lors des reconnaissances. Je ne vous apprendrai rien en vous disant que le rallye n’a pas bonne presse pour l’instant en Belgique. Il ne faudrait donc pas scier la branche sur laquelle nous sommes assis. Que certains méditent bien là-dessus car il viendra un temps ou à force d’irrespect, il n’y aura plus personne pour leur permettre de prendre du plaisir en spéciale… » rappelait très justement le Président de l’Ecurie Hesbaye, Jacques Ravet.

Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos
Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos

Sportivement parlant, les conditions climatiques déjouaient toutes les prévisions météorologiques et, comme l’an dernier, de fortes pluies s’abattaient sur la région la veille de la course, rendant le terrain piégeux à souhait. Si les précipitations avaient disparu au moment du départ, il fallait attendre la 2ème boucle pour que les portions les plus délicates du parcours s’assèchent et rendent la tâche des 125 équipages (dont 12 Histo-Démo) au départ, moins compliquée.

Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos

Présent, comme en 2020 lorsqu’il s’était déjà imposé, Cédric De Cecco partait naturellement avec la cote de favori en Division 4 (réservée aux véhicules de haute cylindrée et/ou aux utilisateurs de pneus de compétition). Le manque de compétition du pilote de la Citroën C3 Rally 2, qui n’avait plus piloté depuis 5 mois, semblait ne pas l’affecter puisqu’il allait s’octroyer tous les meilleurs temps du jour, à l’exception de deux spéciales. « Comme en 2020, nous étions venus à Waremme pour reprendre du rythme et l’on peut dire que c’est réussi. Le matin il fallait être bien réveillé pour éviter toute erreur et ce n’était pas si simple après plusieurs mois sans rouler. Le grip était inexistant sur certaines routes de remembrement. Nous avons ensuite haussé le rythme en deuxième et troisième boucles et je ne regrette pas d’avoir effectué le déplacement », déclarait le Liégeois sur le podium final. Derrière lui, Sébastien Incardona pouvait se targuer d’avoir subtilisé un scratch au vainqueur et de lui avoir collé le train en première boucle au volant d’une Skoda Fabia R5 qu’il maitrise de mieux en mieux. Que dire alors de la 3ème place finale de Julien Fossion ? Décidé à casser sa tirelire pour se faire plaisir sur une Porsche 997 GT3 louée chez RD Racing, le citoyen d’Anthisnes pouvait longtemps regretter les pluies de la veille, sans quoi il aurait certainement pu grimper d’un rang au classement final, comme l’attestent les temps impressionnants signés l’après-midi (dont un scratch !). Pour une première au volant de la Porsche et après deux ans d’abstinence derrière le volant, on ne peut qu’applaudir ! Détrôné de la dernière marche du podium dans l’ultime spéciale, le Néerlandais Jos Pennartz se voyait rejeter au 4ème rang, juste devant les Mitsubishi Lancer Evo10 de Johnny Vanzeebroeck et Greg Vandevelde. Le Batave pouvait néanmoins se consoler avec la victoire en « Masters », réservée aux participants de plus de 50 ans. Onzième pour sa découverte de la Renault Clio Rally4, Kenny Herbillon raflait la classe 13, imité par Stefaan Van Gol dans la 12, sur son habituelle Citroën Saxo 16v, qui concluait à la 21ème place d’une Division 4 bien fournie (26 classés).

Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos

En Divisions 1-2-3 (pneus de tourisme obligatoires), Kevin Humblet faisait naturellement figure d’épouvantail, lui qui comptait déjà 3 victoires à son actif sur les 4 dernières éditions en date. Toujours armé de sa DS3 R3 Max, le régional de l’étape s’installait d’emblée aux commandes d’une course qu’il allait dominer de bout en bout pour s’en aller cueillir une 4 ème victoire en 5 ans : « Même si j’ai l’avantage de bien connaitre les routes de la région, il convenait d’être attentif au matin. Ensuite, nous avons géré notre course en continuant à signer des meilleurs temps, le but est tout de même d’aller le plus vite possible. Nous pouvons juste regretter le fait que Julien Delleuse devait penser au championnat, mais s’imposer à domicile reste un grand plaisir ». Deuxième, Julien Delleuse avait cette fois d’autres motifs de satisfaction que la victoire finale puisque ce résultat lui permettait de décrocher un 5ème titre communautaire dans le championnat rallye de la FédérationWallonie Bruxelles : « Avant le départ, j’avais précisé que nous ne tenterions pas le diable cette fois-ci avec le championnat en tête. Si je n’avais pas dû me retirer lors de la manche précédente, au Rallye de la Semois, la donne aurait sans doute été différente mais je ne pouvais pas prendre le risque d’hypothéquer une nouvelle couronne dans un championnat qui me plait toujours autant. De toute manière, je ne suis pas certain que j’aurais pu aller chercher Kevin, l’association de son pilotage et de sa monture en font un binôme presqu’intouchable ici », déclarait celui qui se succède donc à lui-même au championnat. Sur la dernière marche du podium, Denis Willem engrangeait un nouveau résultat de choix au volant d’une propulsion (BMW 130i) qu’il convenait de maitriser à merveille dans ces conditions de route. Il devançait l’autre DS 3 R3 de Bert Vandevelde tandis que, pour clôturer le top 5, on saluait l’excellente prestation de Michaël Pirnay, autoritaire vainqueur de la classe 8 et du classement « Masters » (réservé aux participants de plus de 50 ans) sur sa petite Citroën AX Sport. Neuvième, Christophe Collard empochait quant à lui la victoire dans la classe 9 au volant de sa Peugeot 106 mais devait batailler jusqu’au bout avec une Daphnée Henry (10ème) très en verve pour son premier retour derrière le volant en 2023. Elle précédait de deux rangs, le lauréat de la classe 6, Kylian Debroux (12ème sur sa Renault Clio RS). Les plus petites catégories tombaient dans les escarcelles de Laurent Secrétin (17ème sur sa Peugeot 106) qui s’imposait dans la 5 et d’Arnaud Vincke (19ème sur sa Peugeot 106 Rallye) qui prenait la 4 à son compte.

Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos

Dans les classements réservés aux véhicules historiques, Laurent Detal livrait un cavalier seul en Prov’Historic « Classic » où les Ford Escort MK2 monopolisaient le podium avec les exemplaires de Philippe Hellings et Guy Leclere classés 2ème et 3ème. Les Porsche d’Eddy Schouffler (victorieux en classe 19) et d’Emile Tolet (repartie en Super Rally) fermant la marge. En Prov’Historic S/R (réservé aux véhicules ne répondant plus à la fiche d’homologation d’époque et/ou produits entre 1983 et 1988), si Bert Swerts menait la première moitié de la course, il était ensuite trahi par la mécanique de son Opel Manta B. De quoi permettre à Benny Heysmans et Simon Destexhe (BMW E30) d’en découdre jusqu’au bout. Le premier s’imposant finalement pour 9″ au volant d’une Nissan 240 RS aux couleurs de celle qu’utilisait jadis Flory Roothaert en 1986. Sur la dernière marche du podium, on retrouvait la Ford Sierra Cosworth des cousins Jacob qui devançait l’Opel Corsa GSi de Raphaël Verboven et l’Opel Manta B de Philippe Meuleman, qui l’’emportaient dans leurs catégories respectives.

Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos

Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos

Waremme > Rallye > Jean-Louis Dumont > Photos

—–> Communiqué de presse – Asaf,  Photos : Pierrard Eric.

Infos Rallye

Images liées:

0 commentaires

Mots clés :

Rallye Waremme
Les infos de votre Région Gratuite Souhaitez-vous recevoir des notifications sur les dernières mises à jour ? Non oui