SAINT DIZIER > MUSICAL’ETE 2024 > VENDREDI

Juil 10, 2024 | 2024, ACTUALITES, Agenda Concert, Agenda Concerts, Artistes, Concerts, Juillet, Thémes

Accueil » SAINT DIZIER > MUSICAL’ETE 2024 > VENDREDI

Une 25ème édition aux couleurs festives

Une ambiance brûlante et passionnée

 C’est reparti pour la 25ème édition du Musical ’été ! A Saint-Dizier, ce vendredi 5 Juillet 2024, 20000 personnes sont présentes pour célébrer l’évènement. Pour commencer le week-end de 3 jours, DJ Matt , Joseph Kamel, Keen’v, et Black M enflamment la foule.

Un carrefour culturel et musical

Joseph Kamel : un auteur-compositeur-interprète audacieux

Jeune talent de 28 ans, Joseph Kamel a été révélé dans le télécrochet de Nagui sur France 2 «The Artist». Il a récemment fait les premières parties de Claudio Capéo ou Julien Doré et il a enchaîné les plateaux radios avec Direct FM, LOR FM, TOP MUSIC. C’est un artiste déjà accompli.

A l’affiche de sa première tournée, les succès se multiplient. Ce soir, pour le grand retour du Musical ’été à Saint Dizier, il offre un véritable show. Notamment, avec ses premiers tubes «Celui qui part», «Beau» et «Ton regard». A travers la chanson «Beau», qu’il qualifie d’ « hymne à la beauté cachée dans chaque aspect de sa vie » , il montre que la beauté existe dans les moments de tristesse, dans les souvenirs qui s’estompent, et dans les cœurs brisés.

Dès les premières notes, l’artiste captive l’attention du public avec une présence scénique remarquable et une sincérité palpable. Les festivaliers, composés de fans de la première heure et de curieux venus découvrir l’artiste, sont rapidement été conquis. Ce concert, marqué par l’émotion et la qualité musicale, confirme le talent de cet artiste prometteur. Pour ceux qui sont présent, cette soirée restera gravée dans les mémoires comme un moment privilégié de partage et de musique.

Le concert de Joseph Kamel à Saint-Dizier illustre parfaitement la capacité de la ville à accueillir des artistes de talent et à offrir des moments culturels de grande qualité à ses habitants et visiteurs. Une chose est sûre, Joseph Kamel est un nom à suivre de près dans les années à venir.

Interview de Joseph Kamel Musical été le 05 juillet 2024



Joseph Kamel accueille les journalistes avec son humour légendaire en nous disant : « Je suis un ambianceur de conférence de presse en Crocs ! »

Qu’est-ce que ça fait d’être au Musical été à Saint Dizier pour la première fois?

Joseph Kamel :

Je suis très heureux d’être là ; c’est incroyable, et puis j’ai hâte de voir ce parc du Jard se remplir de monde. Et chanter pour eux, ça va être un bon moment, donc je suis très très heureux d’être ici et c’est beaucoup, beaucoup de joie .

Et puis évidemment à 1h de monter sur scène, un peu de pression, mais c’est normal !

Pas de stress, mais de la pression, c’est normal, ça fait partie du job!

Encore de la pression à force de monter sur scène ?


Joseph Kamel :

Pas de stress, mais de la pression ; je trouve ça positif.

Quel est votre rituel particulier avant de monter sur scène ?

Joseph Kamel :
Je mets des chaussures à la place des Crocs,  déjà, c’est le premier truc que je fais !
Et sinon après c’est un moment avec mon équipe. On se retrouve tous ensemble. On se fait un dernier petit brief de ce qu’il va se passer dans la soirée et puis on se fait un câlin et on y va, quoi!

Quelles sont vos sources d’inspiration dans la musique ?

Joseph Kamel :

Honnêtement, tout ce que je vois autour de moi, que ce soit les  histoires qui m’arrivent, celles qui arrivent à mes amis, ou celles que je peux lire dans des livres, dans des films. Tout m’inspire, du moment où je trouve l’émotion sincère, et que je peux la transformer en quelque chose.

Vous avez fait un duo avec Julien Doré récemment, comment s’est construit ce duo ?

Joseph Kamel :
Ça a commencé quand Julien m’a fait l’honneur de m’inviter sur la première partie de sa tournée. J’ai eu la chance de faire 22 dates : c’est un souvenir incroyable. C’est à la 11e date de cette tournée à Strasbourg que j’ai pris mon courage à  2 mains pour l’inviter sur mon album. Il a accepté et ça a été un honneur pour moi.
On a créé cette chanson ensemble et maintenant le fait que déjà qu’elle existe, qu’elle soit avec cet artiste que j’aime à ce point, est incroyable. En plus, maintenant, Julien fait  partie de mes amis et que notre chanson ait reçu cet accueil-là auprès des gens,  tout ça c’est c’est tellement de joie,  ça me fait vraiment vraiment plaisir !

Avec quel autre artiste aimeriez-vous faire un autre duo ?

Joseph Kamel :
Honnêtement, je ne suis fermé à aucune collaboration, il y a plein de belles choses qui peuvent se passer, donc je ne vais  pas citer  un nom en particulier, parce qu’il y a tellement de belles voix en France et en francophonie !
Et d’ailleurs plein de belles belles choses peuvent se passer !

On peut imaginer un duo avec Pierre Garnier ?

Joseph Kamel :
On est copain avant tout. Est-ce que ça se passera un jour?  je sais pas, mais déjà je suis son aventure avec beaucoup de joie et ça me fait trop plaisir pour lui.

Quelle histoire raconte votre album Miroir ?

Joseph Kamel :
Elle raconte un  plein de reflets différents de mes émotions, ce que j’ai pu voir autour de moi, de ma vie, de ma naissance à mon histoire aujourd’hui et ce que j’espère du futur.
Un tout premier album est une manière de me présenter aux gens, et puis aussi une manière de donner un petit peu un reflet de ce que je vois autour de moi.

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite ?

Joseph Kamel :
De continuer à faire mon métier qui est maintenant de faire de la musique sur scène ou en studio. Le fait de me réveiller  tous les matins pour faire ça, c’est incroyable, donc que ça continue !

Est-ce que vous travaillez sur de nouveaux titres?

Joseph Kamel :
J’ai toujours des chansons prêtes, c’est ma passion, je passe ma vie à en en faire, donc dès que j’ai du temps je note une mélodie, je note une idée et du coup, on peut dire que je travaille en permanence sur des nouvelles chansons.

Quels conseils donneriez vous à un jeune qui veut se lancer dans la musique ? Y a t-il des pièges à éviter?

Joseph Kamel :
J’ai de  la  chance car je travaille avec des gens que j’aime et que je considère comme mes amis et ma famille.
Faire la même chose, l’entourage, c’est le plus important, ce sont les gens avec qui on va évoluer. En tout cas, que ce noyau proche de nous soit le plus le plus simple possible ! .

Y a- t-il eu des moments difficiles dans votre début de carrière et comment les avez-vous surmontés?

Joseph Kamel :
Y en a énormément de toute façon.
Il y a beaucoup beaucoup de remises en question dans ce métier, c’est le principal. A chaque fois qu’on sort une chanson, c’est une remise en question, c’est une nouvelle proposition qu’on fait aux gens, donc pour moi, évidemment, il y a eu des chansons sur lesquelles je plaçais  beaucoup d’espoir, et qui n’ont  pas forcément marché. Je pense que, encore une fois, je vais parler de la même chose, mais ça a été ce noyau autour de moi  qui a continué de m’encourager, qui y a cru à ma place quand parfois je n’y croyais plus. C’est grâce à eux qu’ aujourd’hui je  peux dire que je me sens bien dans ce que je fais, donc, encore une fois, c’est avoir les bonnes personnes autour de soi.

Vous allez dans les festivals date après date, c’est pas trop dur de tenir la cadence?

Joseph Kamel :
Ça va bien ! Evidemment, c’est pas le programme le plus détente de l’histoire, mais ça amène tellement de joie tous les soirs !
Il y  a tellement d’énergie que le  public nous apporte que même si on a passé 23 heures à se fatiguer, l’heure que je passe sur scène recharge les batteries instantanément !

 Bon concert et on se retrouve aux Francofolies de Spa !





Keen’V : une tournée glorieuse

Après son passage à Toul et à Mondorf-Les-Bains pour sa tournée «L’équilibre Tour», Keen’V est en festival au Musical’été à Saint Dizier. Le public a le plaisir de vivre une belle soirée grâce à la prestation de Keen’V, l’un des artistes les plus appréciés de la scène musicale française. 

Il est connu pour ses chansons entrainantes, comme «J’aimerais trop», «Rien qu’une fois», et «La vie du bon côté». Les lumières colorées ajoutent une dimension particulière à sa performance. Tout au long du concert, Keen’V enchaîne ses plus grands succès, mêlant anciens tubes et nouvelles chansons issues de son dernier album. Le public n’a pas hésité à chanter en chœur et à danser sur des morceaux emblématiques comme «Tahiti». Les rythmes entraînants et les mélodies accrocheuses assurent une ambiance dynamique et joyeuse.

Cet événement s’inscrit parfaitement dans la tradition du Musical’été, qui continue d’enrichir la scène culturelle de Saint-Dizier avec des moments musicaux hors normes.

Interview Keen V musical été 05/07/2024

Qu’est-ce que ça vous fait de revenir à Saint-Dizier ? Est-ce que vous en avez un bon souvenir ?

Keen V :

J’en avais un très bon souvenir, parce que, quand je suis arrivé, je me suis dit : C’est marrant, ça me dit quelque chose. Je sais que le public d’ici est  très chaleureux. 

On a à peu près une similitude entre votre coin à vous et ma région à moi.  Ce n’est ni la Ville ni la campagne. C’est un peu au milieu de tout et proche  de tout, donc  on a à peu près le même mood. On aime bien s’amuser, c’est familier,  on aime ça, car c’est vrai ! 

Parfois les régions, c’est dépaysant et ici, je me sens bien !

Aujourd’hui sort votre réédition , pouvez-vous nous en parler ?

Keen V :

On a fait cinq titres  de plus pour clôturer le projet équilibre. En fait, il fallait trouver des textes qui étaient dans la même veine que l’album en lui-même et surtout les rééditions  servent à faire une transition vers la suite. En tout cas, c’est comme ça que je les utilise.

En fait, quand on fait un album, on le fait presque un an avant qu’il ne sorte  et quand on fait une édition, en général, c’est presque un an après. C’est presque deux ans entre les deux. 

C’est pour anticiper la la suite que, moi, j’aime  bien changer le style de musique. Ça me permet de montrer au public la suite et comment elle va être :  un peu plus teintée dans tel ou tel  style.

Et la suite  sera dans quelles teintes?

Keen V :

Je pense qu’on sera un peu variété pop rock, j’ai envie de changer un petit peu par goût.  La musique pour moi, il faut faire ce qu’on ressent.

À partir du moment, il faut faire ce qu’on ressent. En fait, y’a pas de règle. Si on se met des règles,  c’est très limitatif. 

Moi,  je ne réfléchis pas, je fais et on verra bien !

En parlant de la suite, vous allez apparaître dans un épisode de Camping paradis. Comment s’est passé le tournage et aimeriez- vous devenir acteur ?

Keen V :

C’est pas prévu au programme d’être acteur, mais après, je ne suis fermé à rien du tout, mais ça ne fait pas partie de mes projets de base. Maintenant si la porte s’ouvre, je prends. 

C’est une expérience  incroyable.

Toute l’équipe de camping était tellement bienveillante. J’ai commencé dans de conditions incroyables. Laurent Ournac, c’est un copain avec qui on a fait Danse avec les stars ensemble. Il a cette vraie bonhomie. Il a cette vraie sympathie,  c’est pas une fausse sympathie. C’est quelqu’un de vraiment bien.

Il était là à me dire « Fais attention », « Fais comme ça », «  Là, sois plus naturel » , «Sois plus là », « Sois plus toi, imagine que c’est vraiment toi ».. Il m’a aidé à approfondir énormément mon rôle et ça a donné un bon résultat. 

Je suis content. Moi, j’ai eu la chance de le voir avant et je suis assez content du résultat. J’aime que les gens le voient.

Acteur, vous avez été animateur sur NRJ 12, vous agrandissez votre palette. Quelle place accordez-vous à la musique ?

Keen V :

La musique, c’est le numéro un, le reste, c’est comme si j’étais passionné par le cheval et que je faisais du ping-pong. En fait, on peut aimer les deux, ce n’est pas un problème. Je suis très expérience de vie. J’ai eu de la chance qu’on me le propose.. J’aime bien la vie, je pense que si on me met des choses sur mon chemin, c’est qu’il y a une raison, alors je tente. Après ça me plaît, ça me plaît pas, il n’y a que comme ça que je saurai! C’est en essayant. Je me suis beaucoup amusé et c’est l’essentiel dans la vie. 

Y a- t- il d’autres domaines qui vous attirent ? 

Keen V :

Je vous assure qu’à aucun moment, je ne me suis posé la question sur ça ; je peux même pas vous répondre,  parce que  je n’ ai vraiment pas de trucs en tête.

Comment se passe un nouvel album de Keen V ? Comment se passe la phase d’écriture et d’idées ?

Keen V :

Ça se fait tout seul! 

Je suis partisan des gens qui en musique ne forcent rien. 

Ça veut dire qu’en gros je n’ai jamais fait d’album. je fais des sons, je fais des titres jusqu’au jour où je me dis que là, c’est cohérent. En fait, dans un album, il faut qu’il y ait une une cohérence, c’est pas : « On fait un single », on va à l’efficacité pour que le plus grand public puisse l’apprécier et danser dessus. Si c’est pour un truc pour danser ou au moins se retrouver dedans.

Un album, c’est comme une carte carte d’identité . Ça veut dire que chaque album, pour chaque carte de mes albums, en tout cas, a une carte d’identité différente et il est important qu’il ait sa couleur dans sa musique. Et cette homogénéité se fait avec le temps et le temps fait l’album. Le temps fait bien les choses comme les vagues sur les rochers.

Votre titre « Que tu restes » écrit par Slimane est une balade. Que voudriez-vous faire passer comme message avec cette  chanson ? 

Keen V :

J’ai bien aimé le texte de Slimane dans le sens où, en fait, c’était avec toute grâce et en toute humilité. Il dit qu’il  voudrait que la personne reste parce que la vie est plus belle à ses côtés.  Je pense que l’amour sublime tout ! C’est à dire qu’il y a  l’amour et l’amour familial et l’amour inconditionnel qu’on peut avoir pour ses enfants et je trouve que vraiment l’amour et important. 

Moi j’aime bien chanter des chansons d’amour car ça a un sens. Je pense que c’est un mot que tout le monde comprend. 

D’où votre  tatouage sur les doigts LOVE ?

Keen V :

Oui  et non. C’était plus pour love Life, c’était pour me rappeler d’aimer  la vie ! 

Avez-vous un rituel avant de monter sur scène ? 

Je médite un peu, ça me permet de me recentrer et  de rester concentré et  aligné et  surtout vaincre tout stress négatif. Y a  du bon stress, mais y a le stress qui sert à rien, en fait ! 

Merci et bon concert

Black M : les 10 ans du titre «Sur ma route»

Tout le monde connaît Black M par le groupe Sexion D’Assaut, mais depuis 10 ans, maintenant, il est un artiste avec une carrière solo peuplée de succès. Notamment avec le titre «Sur ma route » qui fête ses 10 ans. Il travaille actuellement sur une tournée anniversaire.

Saint-Dizier vibre au rythme des mélodies entraînantes de Black M, l’un des artistes les plus influents de la scène rap française contemporaine. En terminant par son tube emblématique, «Sur ma route», il a immédiatement plongé le public dans une ambiance festive et énergique. De son vrai nom, Alpha Diallo, Black M sait faire danser et faire le show afin de rendre le public chaud.

L’émotion était palpable devant cette scène musicale. Le public écoute avec respect et admiration ses musiques, montrant à quel point les paroles de Black M résonnent avec les réalités de chacun. De chanson en chanson, nous voyons à quel point Black M a marqué les esprits avec ses tubes de toujours. Par exemple, c’était l’euphorie sur « Mme Pavoshko », «French Kiss » ou «Askip».

Cette soirée est une célébration de la musique, de la diversité et de l’unité. Black M sait, par son talent et sa générosité, offrir un spectacle à la hauteur des attentes de ses fans.

Depuis le 13 octobre dernier, le nouvel album de Black M intitulé « La Légende Black » est toujours disponible. Dans cet album, il se livre sur la naissance de son fils et décrit cet opus comme un album personnel avec un titre chanté en duo avec sa femme Léa Djadja qui est une reprise de « Bye Bye » appartenant à Ménélik, reprise du titre de Ménélik. Ce 4ème album est toujours disponible via ce lien : La Légende Black

Le Musical ‘été fête son quart de siècle

Ces trois artistes confrontent le coté gauche au coté droit à travers plusieurs divertissements dans un climat très convivial. La foule est en fire !!! Cette première soirée a permis de bien débuter les festivités de ce retour si attendu.

Journaliste : Elodie Thouvenin

Interview : Elodie Thouvenin

Rédacteur d’article : Teddy CLAUSSE

Photographe : 2 La X Photographie et Anne Laure Delhay Trameaux

PHOTOS > SAINT DIZIER > MUSICAL’ETE 2024 > VENDREDI

2 La X Photographie

[dsm_blog_carousel _builder_version= »4.23.1″ _module_preset= »default » include_categories= »all » box_shadow_style_image= »preset6″ posts_number= »12″ hover_enabled= »0″ sticky_enabled= »0″ excerpt_length= »34″ use_date= »off » use_author= »off »][/dsm_blog_carousel]

0 commentaires

Nos sponsors